Sexus nullus, ou l’égalité

Sexus nullus, ou l’égalité, applaudi des deux mains à Chasseneuil-du-Poitou… à défaut de remporter le prix La Voix des Lecteurs qui y fut décerné le 14 janvier 2017au roman d’Isabelle Autissier, Soudain seuls.

Comme j’ai eu l’occasion de le dire publiquement le 14 janvier, lors de la soirée de la remise du prix La Voix des Lecteurs, « ce livre est plus qu’un livre, il est La solution ! » La solution aux nombreux problèmes individuels et collectifs que nous rencontrons actuellement, et depuis trop longtemps, dans notre société, concernant les rapports homme/femme.

J’ai adoré ce livre, Sexus nullus, ou l’égalité. Il est essentiel. Il illustre à merveille ce qu’on appelle « l’effet papillon ». La simple suppression de la mention du sexe à l’état civil peut-elle provoquer une mutation sociétale, révolutionnaire et anthropologique ? Est-il possible qu’une petite simplification administrative, une modification de rien du tout, provoque des débats aussi passionnés que passionnels ? Il semblerait bien que oui, et c’est tant mieux.

En effet, rien n’est simple lorsqu’on évoque le sexe et sa place dans la société. Aussitôt une masse incroyable de fantasmes se déverse sur celui qui pose la question. J’ai trouvé très intéressant le fait que ce livre passe en revue ces différents fantasmes et y apporte une contradiction argumentée, éclairée et de bon sens.

J’ai adoré le fait que derrière ce qui pourrait apparaître dans un premier temps comme une vaste blague se déclinent en réalité des solutions concrètes pour appliquer l’égalité des sexes dans tous les domaines considérés : religion, médecine, droit, biologie, sexualité… En outre, loin d’engendrer l’uniformité, cette proposition d’effacer le sexe de l’état civil permet d’établir une réelle égalité des sexes et de rendre visible toutes les différences. En effet, le livre démontre que cette réforme serait la garantie d’un éclatement polymorphe d’identités et de libertés grâce auquel « toustes ensemble, nous serions l’Humanité ».

Ce que nous sommes, en fait. Mais de manière non encore épanouie. Alors que Thierry Hoquet, dans son livre, nous propose d’explorer une voie pour y parvenir. Oui, sans rire, ce livre est La solution !

Merci de l’avoir publié !

Nicolas Videau

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s